La règle des 4×20 : comment s’y prendre ?

La règle des 4×20 : comment s’y prendre ?

Nombreuses sont les approches existantes qui permettent l’impact positif chez l’interlocuteur. Parmi celles-ci, figure la règle des 4×20. Cette méthode aide à éviter les erreurs au cours d’un entretien commercial important. En effet, la règle des 4×20 est l’une des plus qualifiées en raison de son efficacité. Dès l’instant où ses phases sont bien maîtrisées, elle permet au vendeur d’atteindre ses objectifs. Elle se résume en 4 étapes. Découvrez-les.

Les 20 premières secondes

Vingt secondes, c’est le temps qu’il faut à un client pour définir la personne qui se trouve en face de lui. En effet, ces secondes lui permettent d’évaluer les compétences du vendeur. C’est à lui de décider de la suite des échanges. Ainsi, pour un rendez-vous commercial dans de meilleures conditions, il est important de réussir l’entame des échanges.

C’est grâce à elle que le client se sent en confiance avec le fournisseur. Soigner votre apparence et l’adapter à l’activité de votre entreprise est aussi nécessaire. Ainsi, vous influencerez positivement l’avis du client et son jugement.

Les 20 premiers gestes

Les gestes constituent un point important dans tout échange. Le comportement reste un grand atout même si l’apparence est un élément non négligeable. Dès son arrivée, le vendeur doit se montrer sérieux, courtois et sympathique. Il doit également faire attention à sa gestuelle et à sa posture.

À cet effet, il importe d’éviter les regards fuyants et les signes de fermeture à l’image des jambes croisées. La gestuelle et le comportement doivent être en adéquation avec les propos. Le langage corporel est autant capital que la communication verbale. Il est aussi important de rester le plus naturel possible sans chercher à compliquer les choses.

Les 20 premiers mots

Vous êtes tenu d’engager une conversation avec son client au cours d’un entretien de vente. Pour une parfaite prestation, il est conseillé d’adopter un ton professionnel. Il faut toujours commencer par la raison de sa présence ainsi qu’une formule de politesse.

Et ce, tout en articulant et en faisant le choix d’un vocabulaire compréhensif. Concernant l’annonce d’un dialogue, la présentation doit être efficace, stricte et détendue. Pour ce fait, éviter les grands monologues facilite vraiment les choses. Cependant, une maîtrise parfaite de son pitch permet de mettre l’interlocuteur dans un environnement agréable.

Dans un échange, les premiers mots comptent beaucoup. Pour faire bonne impression au client à votre première prise de contact, il sera important de soigner vos propos. L’idée est de lui montrer tout votre professionnalisme et votre capacité à lui offrir ce dont il a besoin.

Les 20 premiers centimètres

D’après la règle des 4×20, il faudra conserver un espace vital tout en maintenant de raisonnables distances. Afficher un sourire sincère et franc aussi bien avec la bouche que les yeux, arrange assez de choses. De même, maintenir un contact visuel tout au long d’un entretien est une clé pour montrer à votre client toute votre attention et qu’il peut vous faire confiance.

En somme, les principes de la règle des 4×20 sont des approches presque incontestables pour conquérir un client. Toutefois, ces principes peuvent s’appliquer dans le digital. À ce niveau, il faudrait considérer la qualité des renseignements fournis, la fiabilité de la page web, etc.